CONTENU

Un changement dans les droits de la femme

Par Marilyn Adamson

Souvent, les religions ont été critiquées à cause de leurs opinions sur les femmes. Et elles devraient l’être ! Il est aisé de trouver des exemples d’abus de femmes aux Etats-Unis et au niveau international.

Ce que beaucoup de femmes ne savent pas, c’est que Jésus était l’un de leurs plus grands alliés.

Jésus-Christ a vécu il y a 2000 ans en Israël. Son attitude envers les femmes allait complètement à contre-courant de la culture du Moyen-Orient. Là-bas, les femmes étaient parfois traitées comme des objets plus que comme des personnes. Et souvent le rôle de la femme se résumait à pourvoir aux besoins de son mari et de ses enfants.

Les Droits de la Femme n’étaient même pas discutés.

Les rabbins juifs commençaient chaque réunion au Temple avec ces paroles : « Sois béni, Seigneur, car tu n’as pas fait de moi une femme. »

Toutes les femmes étaient exclues de la vie religieuse publique. Il était rare que l’on enseigne la Torah aux femmes, même en privé.

La Loi juive autorisait le mari à divorcer d’avec sa femme pour n’importe quelle raison. La femme n’avait aucun droit légal de protester ou d’être prise en charge. Le mari n’avait qu’à lui donner une lettre de divorce et la renvoyer. Imaginez l’insécurité et la cruauté que cette loi faisait peser sur les femmes. Et bien sûr une femme ne pouvait pas divorcer de son mari, pour quelque raison que ce soit.

Dans certains pays arabes aujourd’hui encore, nous pouvons voir des restrictions culturelles et religieuses, où les femmes doivent se couvrir, parfois entièrement. Les femmes ne sont pas autorisées à quitter la maison seules ou avec des amies. Elles ne peuvent sortir en public que si elles sont décemment accompagnées par des hommes. Les femmes ne sont pas autorisées à conduire. Ou de pouvoir protester si leur époux se marie avec d’autres femmes.

A l’inverse de cette culture du Moyen-Orient dénigrante envers les femmes, nous voyons que Jésus faisait réellement honneur aux femmes. Constamment.

Jésus incluait beaucoup de femmes parmi ses disciples. Il enseignait à des foules composées d’hommes et de femmes. Et il soignait et opérait des miracles pour les femmes aussi bien que pour les hommes.

L’auteur Philip Yancey a dit : « Envers les femmes et les autres personnes opprimées, Jésus renversait complètement les idées de son époque… Jésus transgressait les mœurs de son époque à chaque rencontre avec des femmes rapportée dans les quatre évangiles. »

D’énormes foules suivaient Jésus, en partie à cause de ses miracles, en partie pour l’entendre prêcher. Sa popularité, au début, faisait que les autorités religieuses avaient du mal à savoir comment réagir. Alors elles ont imaginé un plan.

Les leaders religieux et tout le peuple avaient entendu les enseignements de Jésus à propos de l’amour et de la bonté. Les leaders religieux ont pensé qu’ils pouvaient utiliser cela et l’accuser avec leurs lois.

Une de leurs plus sévères lois contre les femmes condamnait à la lapidation toute femme surprise en flagrant délit d’adultère. Ils ont donc engagé une foule et traîné une prostituée devant Jésus, au milieu de la foule enragée prête à la lapider. Ils dirent à Jésus : « Maitre, cette femme a été surprise en train de commettre un adultère. Dans la Loi, Moïse nous a ordonné de lapider les femmes de ce genre. Toi, quel est ton jugement sur ce cas ? »1

Ils avaient réussi à coincer Jésus. S’il lui faisait grâce, il acceptait l’adultère et ne respectait pas la loi juive. Si Jésus la lapidait, son respect et sa manière unique de traiter les femmes tombaient à l’eau, ainsi que tous ses enseignements à propos du pardon et de la grâce.

Voici ce qui s’est passé : « Jésus se baissa et se mit à écrire du doigt sur le sol. Eux, ils insistaient, répétant leur question. Alors il se releva et leur dit : « Que celui d’entre vous qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. » Puis il se baissa de nouveau et se remit à écrire sur le sol. Après avoir entendu ces paroles, ils s’esquivèrent l’un après l’autre, à commencer par les plus âgés, laissant finalement Jésus seul avec la femme, qui était restée au milieu de la cour du Temple.2 Alors Jésus leva la tête et lui dit :

- Eh bien, où sont donc passés tes accusateurs ? Personne ne t’a condamnée ?

- Personne, Seigneur, lui répondit-elle.

Alors Jésus reprit : je ne te condamne pas non plus. Va, mais désormais ne pèche plus. »3

Il est logique que les femmes qui aimaient Jésus aient été au pied de la croix pendant qu’il mourrait, alors que la plupart des disciples hommes s’étaient échappés pour sauver leur vie.

Jésus honorait tellement les femmes que quand il ressuscita, il choisit d’apparaître en premier à des femmes. C’est remarquable. Les femmes avaient tellement peu d’importance dans cette culture qu’elles n’avaient pas d’autorité légale ou religieuse en tant que porte-parole. Jésus leur confia la tâche d’être les premières à informer les autres de sa résurrection.

Pourquoi ? Peut-être Jésus voulait-il confirmer qu’il était venu mourir pour les péchés des hommes et des femmes. Peut-être Jésus voulait-il que les hommes et les femmes sachent qu’il leur offre un pardon total et qu’il peut aussi donner un sens à leur vie, ainsi que la paix et la vie éternelle.

En effet, Jésus a prouvé cela dans une conversation qu’il a eue avec une femme qui avait sûrement dû faire face à des critiques innombrables et à la honte. Elle avait été mariée (et divorcée) 5 fois. Pouvez-vous imaginer son humiliation d’avoir été rejetée par cinq hommes ?

Jésus regarda l’eau qu’elle avait puisée du puits et lui dit : « Celui qui boit de cette eau aura de nouveau soif. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif. Bien plus, l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source intarissable qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »4

Cela a toujours été le désir de Jésus. Que nous vivions sa vie en nous. Eternellement.

Pour en savoir plus sur les perspectives de Jésus et ce qu’il offre, tu peux lire cet article : Plus qu'une foi aveugle.

Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

J'ai une question…

(1) Jean 8 : 4
(2) Jean 8 : 6-8
(3) Jean 8 : 10-11
(4) Jean 4 : 13-14

Partager cette page avec quelqu'un

Drag Handle