×
RECHERCHEZ
Questions2vie.com
Endroit sûr où aborder tes
 questions sur la vie et sur Dieu
Questions sur la vie

Coronavirus (COVID - 19) - Comment gérer l’anxiété ?

Voici un moyen éprouvé de vivre en paix tout en gérant l’anxiété, le stress du Coronavirus ou toute autre inquiétude.

WhatsApp Share Facebook Share Twitter Share Share by Email More PDF

Par Marilyn Adamson

Pour beaucoup, le Coronavirus (COVID – 19 ) est devenu une source de préoccupation majeure. L’épidémie continue d’ajouter de nouveaux pays, de nouveaux décès à sa liste.

Néanmoins, tu as de nombreuses raisons de te sentir anxieux face à d’autres menaces. Chaque jour, nous sommes confrontés à tellement de causes de stress.

La liste est tellement longue… terrorisme, changement climatique, racisme, guerres, dysfonctionnement gouvernemental, pauvreté, agression sexuelle, esclavage humain, catastrophes naturelles, finances personnelles, maladies, sécurité de l’emploi, relations stressantes, dépendances, etc.

C’est même pénible de les énumérer.

Nous ne sommes plus seulement conscients de ce qui nous affecte personnellement. Internet a fait de nous des citoyens du monde. Nous sommes conscients de problèmes sérieux aux quatre coins de la planète… chaque jour… à chaque minute.

De nouveaux médias alimentent notre peur, notre tendance toute humaine à prêter attention surtout à ce qui est alarmant.

Cependant, l’essentiel des sources de l’anxiété est très personnel. C’est ce qui se passe dans nos vies.

C’est cette sensation de naufrage dont nous ne pouvons pas contrôler les circonstances, qui fait que nous nous sentons en danger, impuissants, sujets à la peur que quelque chose nous soit fait et que nous ne puissions y échapper et encore moins le changer.

Y a-t-il un moyen d’expérimenter la paix au milieu de tout cela ? Eh bien : Oui !

La paix malgré le Coronavirus

Cet article te donnera des outils pratiques et fiables pour atteindre la paix face à l’épidémie de Coronavirus ou à d’autres circonstances anxiogènes.

Ajoutons d’abord un mot sur les traitements médicaux. Si tu souffres habituellement d’anxiété, si ton anxiété t’amène à une dépression et à des pensées d’automutilation, il te faut consulter un spécialiste pour obtenir une aide médicale. Il pourrait y avoir un déséquilibre chimique qui nécessite des médicaments. Parfois, il existe des schémas, des voies, dans notre cerveau, qui pourraient avoir besoin d’une aide médicale pour former de nouvelles voies de pensée.

Tout comme les diabétiques ont besoin d’insuline, il existe des médicaments qui pourraient te permettre de voir tes préoccupations de manière plus objective et plus calme. Les médicaments ont montré qu’ils amélioraient considérablement la vie de nombreuses personnes souffrant d’anxiété.

Cependant, être capable de voir les situations calmement et rationnellement n’est qu’une partie de la solution. Cela aide, mais cela ne garantit pas une paix véritable. C’est comme une personne qui a une jambe cassée et qui arrête de marcher dessus. Cela aide, mais elle a toujours une jambe cassée.

Entendre annoncer que le Coronavirus se résorbe dans ton pays aidera, mais il y a tellement d’autres causes potentielles d’anxiété. La vie est difficile.

Ce dont tu as besoin, c’est d’une paix intérieure durable, qui permette à ton esprit et à ton cœur, de se reposer, malgré les situations difficiles.

Une approche fiable dans des situations angoissantes

Pendant des années, en tant qu’athée, j’ai cherché une philosophie qui serait toujours fiable et me guiderait tout au long de la vie et marcherait dans n’importe quelle situation. J’ai étudié Sartre, Platon, Socrate, Dostoïevski, Nietzsche, Hume et d’autres encore.

Ce que j’ai découvert, c’est qu’une philosophie était inefficace. Cela laissait toujours tous les problèmes sur mes épaules.

La psychologie n’est pas très différente. Elle peut aider, mais les psychologues essayent surtout de nous faire voir les circonstances différemment. Il est difficile de voir le coronavirus (COVID-19) différemment lorsque des milliers de personnes sont diagnostiquées et que le nombre de décès augmente.

Dans ma recherche d’une paix véritable en toute circonstance, la religion ne me semblait pas non plus prometteuse. Je ne cherchais pas de rituels, de méditation, de doctrines ou d’autres artéfacts externes ; sorte de jeux de l’esprit pour nous distraire des vrais problèmes. Une simple pensée positive sans substance. Un placebo au mieux.

Je connaissais le potentiel se trouvant dans la vie et se manifestant dans les difficultés. Je voulais connaître une approche qui soit fiable quoi que la vie mette sur mon chemin.

Beaucoup de gens espèrent que la science trouvera à la fois un remède et un vaccin contre le coronavirus. Cependant, même si un virus est éradiqué, il reste souvent avec nous, sous des formes mutantes pendant des années. La science n’est ni omnisciente, ni toute puissante.

Alors que je cherchais une source de paix durable, je suis devenue amie avec une personne dont j’admirais la vie. Elle parlait souvent de Dieu. Cela m’a amené à me demander si Dieu existait réellement.

L’hypothèse de l’existence de Dieu m’a lancée dans un long processus de questionnement, de recherche et de défense acharnée de mes positions. La dernière chose que je voulais était d’être persuadée de croire en quelque chose qui ne soit pas réel.

La science indique une direction

Après environ un an et demi de recherches sérieuses, les preuves de l’existence de Dieu sont devenues si importantes qu’il est devenu difficile de les écarter. C’est la science qui m’a amenée à reconnaître l’existence de Dieu…la position parfaite de la terre par rapport au soleil, les propriétés complexes de l’eau, la conception du corps humain, etc.

La multitude des faits scientifiques nécessaires à l’existence de la vie sur terre rendait le hasard insensé. J’ai demandé à Dieu de venir dans ma vie afin d’avoir une relation personnelle avec lui.

J’ai découvert qu’en effet : « Dieu est pour nous un rempart, il est un refuge, un secours toujours offert lorsque survient la détresse. »1

La paix face à la peur

Savoir que Dieu existe et qu’il se soucie réellement de nous a un impact profond sur notre capacité à être en paix quelles que soient les circonstances. Laisse-moi t’expliquer…

Imagine un petit garçon de 8 ans harcelé par une brute. Son déjeuner lui est pris chaque jour. Il est physiquement bousculé et humilié pour le plaisir. Il essaie de parler à la brute, en vain. Il essaie d’éviter la brute, sans succès. Il en parle à son instituteur avec tout aussi peu de résultats.

Puis, un jour, un écolier plus âgé (beaucoup plus grand que la brute) intervient avec compassion et avise la brute de ce que son règne de terreur sur le petit garçon est terminé. L’élève victime d’intimidations est maintenant en paix. La brute existe toujours mais l’enfant de 8 ans peut se détendre, car quelqu’un de plus grand que lui prend soin de lui.

La paix au sein de cette épidémie

Au milieu des pressions de la vie, Jésus dit tendrement : « Venez à moi, vous tous qui êtes accablés sous le poids d’un lourd fardeau, et je vous donnerai du repos »2

C’est le Dieu qui a créé l’univers, créé les galaxies d’étoiles et de planètes, des milliards d’espèces végétales, un écosystème complexe et la vie humaine: « Pour lui, rien n’est trop extraordinaire. »3 Il nous invite à lui demander de l’aide.

Jésus a constamment décrit Dieu comme notre Père céleste qui nous aime.

Un bon père protégera, pourvoira, enseignera, aimera, soignera, et se sacrifiera pour ses enfants. Il cherchera toujours à les assurer de son amour.

Si vous avez grandi avec des parents ou un père qui ne vous aimait pas de cette façon, le terme « père » pourrait ne pas être parlant pour vous. En fait, l’anxiété de certaines personnes pourrait avoir commencé à cause de leurs parents ou d’une situation qui a instillé une profonde insécurité et de la peur. Vous avez peut-être subi des abus. Négligences. Abandon.

De telles expériences peuvent fausser notre vision du monde, de nous-mêmes et des autres. Cependant, une relation avec Dieu amorce le début d’une nouvelle vie. Jésus y a même fait référence comme à la nouvelle naissance. La vie est différente et nouvelle une fois que vous avez commencé une relation avec lui.

L’une de nos plus grandes craintes avec le coronavirus (COVID 19) est de l’affronter seul ou de ne pas avoir la force émotionnelle ou physique pour y faire face, en notre nom ou en celui de nos bien-aimés. C’est vrai pour tout ce qui nous fait peur. « Pourrais-je… »

La force face aux défis

Dieu, qui t’a créé, sait tout de toi : ton parcours, ce qui t’est arrivé. Réalisations. Rêves que tu as pour ta vie (ou leur absence). Ta douleur. Ton avenir. Tes relations. Absolument tout. Jésus a dit qu’il était au courant des détails les plus insignifiants de notre vie : « Même les cheveux de votre tête sont comptés. »4 « Eternel, tu me sondes et tu me connais. Quand je suis assis et quand je me lève, tu le sais. De loin, tu discernes tout ce que je pense. Tu sais quand je marche et je me couche, et tous mes chemins te sont familiers. Bien avant qu’un mot ne vienne sur mes lèvres, Eternel, tu sais déjà tout ce que je vais dire. »5

Il sait tout de toi. La relation la plus sûre que nous puissions avoir dans ce monde est une relation avec Dieu qui nous aime.

Etre guidés dans l’obscurité

Dieu n’a jamais voulu que nous traversions cette vie par nous-mêmes. Il veut nous conduire dans une existence différente par ses conseils. Nous n’avons pas besoin de trébucher dans le noir, dans l’incertitude. Jésus a dit : « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres : il aura la lumière de la vie. »6 Il est écrit : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis car il prend soin de vous »7 Nous n’avons pas à affronter seuls les problèmes, y compris un virus menaçant. Nous pouvons demander à Dieu ce dont nous avons besoin, et dans son amour et sa sagesse, il peut faire le tri et répondre à nos prières exactement comme le ferait un père aimant. Cela ne signifie pas que nous ne vivions pas des expériences difficiles ; un père aimant n’empêche pas, pour ses enfants, les luttes, les échecs et les déceptions.

Cependant, l’essentiel est que Dieu peut prendre soin de nous et le fera.

J’ai vu Dieu répondre à la prière un nombre incalculable de fois. Il y a aussi des choses que j’ai demandées à Dieu, auxquelles il n’a pas encore répondu. Mais je sais qu’il voit la situation dans son ensemble, et répondra au bon moment, et il nous assure : « Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l’aiment. »8

Quand j’ai eu besoin de directives dans ma vie pour les décisions importantes que je devais prendre, Dieu a répondu clairement.

Lorsque j’ai été découragée ou frustrée par une situation, il m’a parlé gentiment, a corrigé mon point de vue, me donnant le sien alors que je le cherchais dans la Bible. Et ses conseils ont remis mes pieds sur un sol ferme et m’ont donné la paix.

J’ai vu l’amour de Dieu me libérer des insécurités et me donner plus de compassion pour les gens que je n’en avais naturellement.

Telle est la relation que Dieu nous offre à chacun. La Bible décrit Dieu comme le « merveilleux conseiller », le « Père éternel », le « prince de la paix », le « Dieu » puissant. Et il est tout cela!

Libéré de la fatalité

D’un autre côté, permets-moi de souligner que le fait d’être en relation avec Dieu ne signifie pas que nous évitions les problèmes de la vie.

J’ai dû faire face, personnellement, à un événement sur lequel je n’avais aucune prise. A quatre mois de grossesse, j’ai appris qu’il y avait des problèmes. Je connaissais suffisamment bien Dieu pour pouvoir lui faire confiance, quelle que soit l’issue. Notre enfant est venu au monde mort-né.

Parce que j’ai pu faire confiance à Dieu à ce sujet et bien que ressentant une grande tristesse, je n’ai jamais dû lutter contre l’amertume, la colère ou l’anxiété.

Cependant, une émotion m’a prise par surprise. Après la mort de notre enfant, j’ai commencé à devoir lutter contre la peur que mon mari meure également. J’ai demandé à Dieu de lui parler de cette peur pour qu’il me montre comment la voir correctement.

Ma réponse est venue bientôt quand Dieu m’a conduite à cette affirmation dans les Psaumes : « L’Eternel est ton refuge. Si tu as fait du Très-Haut ton abri, aucun mal ne t’atteindra. »9

Je savais que Dieu ne promet pas que personne ne meure jamais. Ce n’est tout simplement pas quelque chose que Dieu promette. Cependant, avec Dieu comme refuge, celui en qui j’ai confiance, même si mon mari décédait, Dieu ne permettrait pas que cela soit « mauvais » dans ma vie. Dieu ne laisserait pas cela me vaincre, me détruire, me nuire. Je m’en sortirai.

Si nous lui faisons confiance, nous pouvons traverser les situations différemment… en paix.

Aucun problème n’est trop grand, y compris le coronavirus

Jésus a dit : « Dans le monde, vous aurez à souffrir bien des afflictions. Mais courage ! Moi, j’ai vaincu le monde. »10 Par conséquent, on nous dit : « Le Seigneur est proche. Ne vous mettez en souci pour rien mais en toute chose, exposez vos besoins à Dieu. Adressez-lui vos prières et vos requêtes en lui disant aussi votre reconnaissance, et la paix de Dieu qui surpasse tout ce qu’on peut concevoir gardera votre cœur et votre pensée sous la protection de Jésus-Christ. »11

Est-ce juste un vœu pieux ? Non ! Regarde quelques faits montrant la puissance de Dieu.

La terre sur laquelle nous nous trouvons actuellement tourne à environ 1 600 km à l’heure. Pourtant, nous nous sentons parfaitement stables, appréciant la beauté du lever et du coucher du soleil créé par ce tourbillon.

La terre tourne également autour du soleil, parcourant 114 000 km par heure. Même à cette vitesse, elle se maintient à la distance parfaite du soleil, ni trop loin, ni trop près.

Dieu est conscient des milliards de galaxies, mais aussi de tous les grands et les petits détails de ta vie, et il t’aime !

Quelqu’un qui se soucie de toi

Il t’aime, non parce que toi ou moi le méritons, mais parce que c’est sa nature d’aimer et de prendre soin de ceux qui lui font confiance.

Dieu dit : « Ne sois pas effrayé car je suis avec toi. Ne sois pas angoissé car moi, je suis ton Dieu. Je t’affermis, je viens à ton secours, pour sûr, je te soutiens de mon bras droit qui fait justice. »12

« Ne le sais-tu donc pas ? Et n’as-tu pas appris que l’Eternel est Dieu de toute éternité ? C’est lui qui a créé les confins de la terre. Il ne se lasse pas, il ne s’épuise pas et son intelligence ne peut être sondée. Il donne de la force à qui est las, et il augmente la vigueur de celui qui est fatigué. Les jeunes gens se lassent et ils s’épuisent et même de robustes gaillards tombent, mais ceux qui comptent sur l’Eternel renouvellent leurs forces ; ils prennent leur envol comme de jeunes aigles ; sans se lasser, ils courent, ils marchent en avant, et ne s’épuisent pas. »13

Jésus a dit : « Je vous laisse la paix, je ne vous la donne pas comme le monde la donne ; c’est pourquoi ne soyez pas troublés et n’ayez aucune crainte en votre cœur. »14 Dieu est plus grand que tous les problèmes que nous pouvons rencontrer.

Etre à l’abri de l’anxiété à propos du coronavirus (COVID 19) ou de tout problème grave, c’est savoir que Dieu est capable d’agir, il se soucie de toi et agira en ton nom. Pour connaître Dieu de cette manière, tu dois d’abord commencer une relation avec lui.

Si tu souhaites commencer une relation avec Dieu et connaître son amour pour toi, connaître Dieu personnellement explique comment le faire.

 J'ai une question…
 Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

Notes de bas de page : (1) Psaume 46.1 (2) Matthieu 11.28 (3) Jérémie 32.17 (4) Luc 12.7 (5) Psaume 139.1-4 (6) Jean 8.12 (7) 1 Pierre 5.7 (8) Romains 8 : 28 (9) Psaume 91.9-10 (10) Jean 16.33 (11) Philippiens 4.4-7 (12) Esaïe 41.10 (13) Esaïe 40.28-31 (14) Jean 14.27


PARTAGER CETTE PAGE:
WhatsApp Share Facebook Share Twitter Share Share by Email More