CONTENU
 

Les propos d'un scientifique indiquent une intervention divine

Dr. Francis Collins, directeur du Projet génome humain

Utilisé avec l'autorisation du Veritas Forum (www.veritas.org)

Transcription de la vidéo

Supposez que la constante de gravitation soit juste un poil plus faible qu'elle ne l'est.

Eh bien, aussi étonnant que cela paraisse, si elle était inférieure à sa valeur actuelle de seulement dix puissance moins quatorze, alors, après le Big Bang, la force de l'attraction terrestre n'aurait pas été suffisante à la coalescence des étoiles, des galaxies, des planètes et de nous. L'univers aurait été diffus à l'infini, stérile et sans aucune possibilité de vie, ou de quoi que ce soit d'autre.

Si la constante de gravitation était légèrement plus forte qu'elle ne l'est, alors tout se serait rassemblé un peu trop vite, et le Big Bang aurait été suivi d'une grande implosion. L'image n'est pas belle, car il nous fallait un temps suffisant pour que la vie apparaisse, bien sûr. Et aucun de ces scénarios n'aurait donné le temps nécessaire.

Alors, vous avez là des circonstances vraiment intéressantes où cette constante, dont la valeur aurait pu être aléatoire, se trouve avoir exactement la valeur nécessaire au développement de la vie, malgré une marge de tolérance très restreinte.

Et cette constante n'est qu'une seule parmi une quinzaine de constantes similaires qui, si vous les modifiez même très légèrement, donnent un univers sans aucune possibilité de vie, sous quelque forme que ce soit. Je ne parle pas juste de la vie comme nous la connaissons, mais de toute forme qui implique une quelconque complexité.

Et ce constat représente un défi énorme pour toute personne qui voudrait être un athée strict. Cela dit, il existe une issue à cette situation. Je vais vous la décrire.

Vous avez en fait deux options. D'abord, il n'est pas envisageable d'affirmer qu'il s'agit simplement d'une coïncidence. La probabilité est trop inimaginable pour être une coïncidence. Alors, soit vous avez une série infinie d'univers parallèles qui existent dans une dimension non-mesurable, et chacun de ces univers a une valeur différente pour ces constantes, et bien sûr, nous vivons dans l'univers où la vie est possible, sinon nous ne serions pas en train d'en parler.

Ou bien, vous pouvez affirmer que ces constantes ont été fixées volontairement.

Laquelle de ces deux conclusions nécessite la plus grande mesure de foi ?

Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

J'ai une question…

Partager cette page avec quelqu'un

Drag Handle