CONTENU

Et après?

La vie maintenant, la vie plus tard, la vie après la mort ?

Aujourd’hui, tu es étudiant, tu as entre 18 et 24 ans. Et demain ?

Tu finis tes études, tu cherches du travail. Tu trouves l’amour de ta vie, vous avez des enfants. Tu changes de travail, tu achètes une maison. Ok. ET APRÉS?

Tu accompagnes tes enfants à leurs matchs de foot, tu cherches à être un bon parent et un bon conjoint, tu vois tes enfants finir l’école alors qu’hier encore ils portaient des couches. Tu te dis que le temps passe vite. Tu dis, tu fais les mêmes choses que tes parents, même si tu t’étais promis de ne jamais le faire.

Tu passes ta crise de la quarantaine, tes enfants partent de la maison, tu deviens grand-père ou grand-mère. Tu es à la retraite, tu fais une promenade tous les matins, tu lis le journal, tu regardes la télévision, tu parles à tes enfants et tes petits-enfants. Tu fais des voyages.

Ok. ET APRÉS?

Et après, un jour, tu meurs. Si tu as de la chance, tu auras eu une vie pas trop pénible, assez longue, jusqu’à 80 ou 90 ans, si tu n’es pas emporté avant par un cancer ou dans un accident. Mais tu finis quand même par mourir. La mort, c’est ce qui nous attend tous un jour, cet Après que personne ne peut éviter.

Mais c’est tout? La vie se résume-t-elle seulement à ça ?

Un jour, tu ne seras plus là. Te demandes-tu où tu iras alors ? Cesseras-tu d’exister, ou bien ta conscience sera-t-elle quelque part ? Nous espérons tous qu’il y a quelque chose après la mort. Certains l’appellent le paradis. Certains l’appellent le ciel. Certains parlent aussi de l’enfer.

Une autre pensée au cours de la vie, très répandue, même parfois inconsciente, est : « Au fond, je suis une personne bien, je ne fais pas de mal. Il n’y a pas de raison que j’aille en enfer. »

Est-ce que c’est comme ça que ça marche ?

Tu n’as jamais braqué une banque, tu n’as jamais tué quelqu’un, ou menti au fisc, donc tu te dis qu’il n’y a pas de raison que Dieu ne te laisse pas entrer chez lui. Franchement, tu es une personne plutôt bien ! Tu penses que ton ticket d’entrée au paradis s’achète en étant plus ou moins une bonne personne toute ta vie.

Mais si cette façon de penser était fausse ? Après, qu’est-ce qui se passerait? Ce serait une erreur lourde de conséquences…

Si tu penses être une personne assez bonne pour aller au paradis, il y a deux choses à considérer:

1. Si le paradis est un endroit parfait1, comment quelqu’un d’imparfait peut-il y accéder ?

Nous avons tous au moins un secret bien caché… Une erreur commise, une mauvaise décision, un moment de faiblesse ou de stupidité que nous préférerions oublier. Il y a aussi toutes ces petites choses que l’on espère que personne n’apprendra. Des choses qu’on a dites ou faites et que nous voudrions garder secrètes. Des petits mensonges sans gravité, des critiques dans le dos des gens, les fois où l’on a triché à un examen, les paroles ou pensées pas très gentilles que l’on a eu envers une personne…

Si l’on étudie de près nos vies, on y trouve un ensemble de mauvaises choses que l’on a faites. Nous faisons souvent ce qu’il ne faut pas faire, ou ne faisons pas ce qu’il faudrait faire. Nous sommes tous à un degré ou un autre, égoïstes et tout simplement imparfaits.2

Dieu voit tout ce que nous faisons.3 Il n’y a donc pas moyen de lui cacher quoi que ce soit. Il sait exactement le bien que nous n’avons pas fait (alors que nous aurions pu) et le mal que nous faisons. Il connaît même toutes nos pensées et nos motivations.

Voici la deuxième chose à considérer quand on pense être assez bon pour aller au paradis :

2. Est-il possible d’être une bonne personne et de quand même rejeter Dieu ?

Prenons l’exemple de Patrick. C’est un type bien. Il est irréprochable au travail, il n’a jamais volé le moindre stylo, c’est un bon père et un conjoint loyal et fidèle, qui a toujours répondu aux besoins de ses enfants et a même donné de l’argent à des œuvres caritatives.

Mais Patrick, aussi bon soit-il, n’a jamais voulu de Dieu. Plusieurs fois dans sa vie, il a senti que Dieu voulait le connaître, comme si Dieu frappait à la porte de sa vie. Mais il n’a jamais voulu ouvrir cette porte, trouvant toujours des excuses, notamment en se disant : « J’ai toujours été une personne bien, je n’ai pas à me poser de questions, j’irai au paradis. »

Patrick voulait aller au paradis. (Franchement, qui voudrait aller en enfer ?) Mais il ne voulait pas connaître Dieu. Et il ne s’est pas arrêté pour réfléchir aux conséquences énormes de ce choix (celui d’ignorer Dieu).

En y réfléchissant, le paradis est la maison de Dieu. Alors pourquoi Patrick, qui ne veut pas connaître Dieu pendant qu’il est sur Terre, voudrait-il Le connaître après ? En d’autres termes, il ne réalise pas qu’il DÉTESTERAIT le paradis.

Le paradis est l’univers de Dieu. Il est donc probable que chaque endroit au paradis fasse penser à Dieu. Si Patrick, qui ne veut rien savoir de Dieu, va au paradis, il sentira sa présence à chaque instant… et risque de trouver ça difficile à supporter !

Patrick a toujours imaginé le paradis comme un endroit de confort absolu. Mais il n’a jamais réalisé à quel point ce serait absolument inconfortable pour lui, puisqu’il ne veut pas connaître Dieu. Pour Patrick, le paradis serait plutôt, en quelque sorte, un enfer.

Laisserais-tu entrer chez toi une personne qui ne veut rien savoir de toi, qui ne veut pas te parler? Serait-elle à l’aise chez toi, si chaque recoin de chaque pièce te reflète ?

Beaucoup de gens sont comme Patrick : ils veulent aller au paradis après la mort, mais ne veulent pas de Dieu. Ils ne réalisent pas que dans ce cas, la vie au paradis serait terrible…

La question, c’est si le paradis n’est pas plutôt un endroit pour ceux qui savent qu’ils ne sont pas assez bons pour y aller, mais qui veulent quand même y être, simplement parce que Dieu y est. Des personnes qui veulent connaître Dieu et être avec Lui pour toujours. Le cadeau n’est pas le paradis en soi, mais plutôt son occupant le plus important.

Tu veux connaître Dieu? Tu veux savoir comment devenir « assez bien » pour le paradis ?

Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

J'ai une question…

(1) Un endroit parfait : "Rien d’impur n’y pourra pénétrer. Nul homme qui se livre à des pratiques abominables et au mensonge n’y entrera." (Apocalypse 21:27)

(2) Vraiment imparfaits : "Ils se sont tous égarés, tous sont corrompus, plus aucun ne fait le bien, même pas un seul." (Psaume 14:3)
"Il n’y a sur terre aucun homme juste qui fasse toujours le bien sans jamais pécher." (Ecclésiaste 7:20)
"Nous étions tous errants, pareils à des brebis, chacun de nous allait par son propre chemin." (Esaïe 53:6)
"Le cœur est tortueux plus que toute autre chose, et il est incurable, qui pourrait le connaître?" (Jérémie 17:9)
"Personne n’est bon, si ce n’est Dieu seul." (Luc 18:19)
"Il n’y a pas de juste, pas même un seul." (Romains 3:10)
"Tous ont péché et sont privés de la glorieuse présence de Dieu." (Romains 3:23)
"Celui qui désobéit à un seul commandement de la Loi, même s’il obéit à tous les autres, se rend coupable à l’égard de toute la Loi." (Jacques 2:10)

(3) Dieu voit tout : "Tout ce qui se fait en secret sera dévoilé au grand jour, et tout ce qui est caché finira par être connu." (Matthieu 10:26)
"Il mettra en lumière tout ce qui est caché dans les ténèbres et il dévoilera les intentions véritables qui animent les cœurs." (1 Corinthiens 4:5)
"Il n’est rien dans la création qui puisse être caché à Dieu. Tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte." (Hébreux 4:13)

Partager cette page avec quelqu'un

Drag Handle