CONTENU

Luttant seule contre la pornographie

Une étudiante parle de son penchant pour la pornographie.

Par Jennifer M.

Je suis âgée de 18 ans, de nature indépendante et parfois un peu timide. J'ai grandi toute ma vie dans l'église. Quand l'équipe de louange contemporaine récemment formée m'a invitée à jouer les tambours, j'ai finalement trouvé ma place dans l'église. La vie était assez bonne, mais je me sentais vide.

Plus tard au lycée le vide s'est développé et ma curiosité a grandi, je cherchais quelque chose, n’importe quoi pour me satisfaire. D'abord je me suis tournée vers de petites choses, comme voler les cigarettes de mon oncle non-scrupuleux. Mais cela n'était pas assez fort pour me distraire de la vie et pour remplir ce vide. Je n'abandonnerai pas si facilement. Je suis Jennifer, aussi forte que l'acier et j’obtiendrai ce que je veux. En tant qu’une As de l'ordinateur, je pouvais accéder à beaucoup de choses qu’une personne moyenne n'aurait jamais pu savoir comment atteindre. J'ai trouvé ce que je voulais, et j’ai obtenu ce que je voulais. La pornographie.

Avant longtemps, j'étais déjà accro. Cette maladie n'était pas un substitut pour le sexe dans ma vie… en fait, j'étais vierge et je le suis encore. Elle était simplement quelque chose pour remplir le vide que je sentais dans ma vie. Quand j'étais triste, quand j'avais passé une mauvaise journée, je pouvais simplement entrer dans ma chambre, fermer les portes, et me sentir mieux à nouveau. Et c’était gratuit. C'était inoffensif. Personne ne saurait. Chaque fois que je me suis tourné vers l'Internet, ce que je convoitais n’était par la suite pas satisfaisant. Comme des toxicomanes cherchant toujours des drogues de plus en plus fortes, j'ai dû aller vers des sources plus dures. Cela ne s’est pas arrêté jusqu'à ce que Dieu intervienne.

Je ne sais pas vraiment quand, ou pourquoi, ou comment (hors mis la nécessaire intervention de Dieu), mais un jour j’ai soudainement réalisé combien vicieuse ma vie était. Mon père avait été fumeur, et il a arrêté tout d’un coup. Pas de substituant, pas de retrait progressif. Et je savais que c’est ce que je devais faire. J'ai découvert que Dieu était seul à pouvoir guérir mon vide. J'ai supprimé TOUT de mon ordinateur. Toutes les pages Web, toutes les vidéos, tous les mots de passe, tout ce qui aurait pu me ramener en arrière sur la voie qui m'avait fait devenir une personne répugnante. Une curiosité inoffensive s’est très facilement transformée en dépendance.

Peu après, je suis allée à une retraite chrétienne. J'étais motivée, mais je ne soupçonnais pas l'effet transformant qu’elle aurait sur moi. Ce week-end là j’ai dédié de nouveau ma vie à Jésus-Christ. Ceci signifie que j'ai dit de nouveau à Dieu : Je veux vivre pour toi, totalement et entièrement. Je veux être une nouvelle création (2Cor. 5:17), transformée par l'amour que tu m'as montré. Je sais que j'ai fait beaucoup de choses fausses, et même les choses justes que j’ai faites ne sont pas dignes pour toi (Esaïe 64 : 6). Mais je sais également que Dieu nous a sauvés en raison de sa pitié, pas en raison des choses que nous avions faites (Tite 3 : 4-5). Ainsi à partir de ce jour là, je pris un engagement envers Dieu disant que ce qu'il pense sera plus important que ce que le monde pense ou que je pense, et que tout ce que je ferai sera pour Sa gloire, les choses qu'Il voudra que je fasse.

L'amour que j'ai éprouvé à la retraite était la chose qui m'a le plus saisie. Je savais que Dieu m'aime… mais autant ? ! J'étais entourée par des personnes que je ne connaissais pas, qui me servaient ça et là, priant pour moi, me donnant des conseils, et exprimant l'amour qu’ils avaient pour moi. Mais pourquoi m'ont-ils aimée, parfaits inconnus ? La Bible indique que « nous aimons parce qu'Il nous a aimés le premier » (1Jn4:19). Ils m'ont aimée parce qu'ils ont senti l'amour de Dieu pour eux. Et maintenant que je ressens l'amour de Dieu pour moi, je veux aussi le partager avec le monde! En plus de l'amour, j'ai expérimenté la louange comme jamais auparavant. Je me suis davantage rapprochée des anciens amis chrétiens et j’en ai eu de nouveaux. Après ce week-end, Jésus était rayonnant sur mon visage et dans mes actions. Chaque jour j'ai trouvé une raison de louer Dieu… il n’y avait plus de vide en moi. Aucune colère. Aucune solitude. Aucune tristesse. Aucune crainte. Dans psaumes 119:62 il est écrit, « Au milieu de la nuit je me lève pour te louer, à cause de tes jugements de justice. »

C'est comme ça que je me sens en ce moment. Je me sens comme me levant au milieu de la nuit, juste pour louer Dieu et pour L’adorer pour la transformation qu'il a apportée en moi et mes amis. Vous ne pourrez jamais être trop jeune ou trop vieux pour changer à cause de Dieu. « Que personne ne méprise ta jeunesse, mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté » (1Tim. 4:12).

Aujourd'hui. Aujourd'hui donnez-vous à Dieu -- entièrement et complètement. Vous n'avez rien à perdre, et la vie éternelle à gagner. Paul dit, « Car le don de Dieu c’est la vie éternelle par le Christ Jésus notre Seigneur » (Rom 6:23). Prenez cette offre et courez. Courez à Dieu parce que vous êtes à Lui et toujours vous le serez. Quand le monde entier vous aura abandonné, Il sera là, parce qu'Il est, était, et doit venir. Et Il vous aime.

Comment commencer une relation personnelle avec Dieu ?

J'ai une question…

Partager cette page avec quelqu'un

Drag Handle